C’est parti ! Le début du trek du Salkantay c’est aujourd’hui ! Au programme 5 jours de marche à travers les montagnes avec un passage à plus de 4600m pour arriver le dernier jours dans la cité Inca la plus connue de ce monde : le Machu Picchu.

Levés 4h du matin … ouille ça pique ! Le guide doit venir nous récrupérer à 4h30 à notre hostel. Finalement il viendra qu’à 5h car le couple d’Italiens qui font le trek avec nous ont été récupérés avant.

Saul, notre guide, nous annonce que nous avons 3 heures de route avant d’arriver à Mollepata, point de départ du trek.

Pendant ces 4 jours, nous allons avoir à nos côtés un cuisiner : Celestino, un porteur : (honte à moi je ne me souviens plus de son prénom) qui a 6 mules et qui porteront toutes nos affaires et enfin Saul ou Cocaman notre guide.
Pour info, nous sommes passés par l’agence X-tremebulencia (irréprochable).

8h du matin, arrivés à Mollepata, nous faisons les présentations des uns et des autres. Pendant ces 4 jours, nous allons avoir à nos côtés un cuisiner : Celestino, un porteur : (honte à moi je ne me souviens plus de son prénom) qui a 6 mules et qui porteront toutes nos affaires et enfin Saul ou Cocaman notre guide.
Pour info, nous sommes passés par l’agence X-tremebulencia (irréprochable sur toute la durée du trek).C’est également le moment de la première plongée dans le monde Quechuas : une prière avec des feuilles de coca. Cette prière a pour but de demander aux montagnes qui nous entourent de nous protéger lors de notre marche jusqu’au premier campement. Nous ferons cette prière tous les jours jusqu’au Machu Picchu.

C’est donc parti pour 6 heures de marche avec finalement pas mal de pauses. Nous avions un peu peur que le rythme de marche soit soutenu mais comme nous avions une forme olympienne ce fut trop facile pour nous ! ( ça dépendait des moments).
Nous partons de Mollepata à 3000m d’altitude pour atteindre notre premier campement à 3900m … la première journée se passe super bien. Nous arrivons à 14h au premier campement.

Nous sommes tous épuisés puisque nous nous sommes levés tôt. Celestino notre cuisinier nous prépare notre premier déjeuner et juste après manger nous avons la possibilité de faire une sieste de 30 minutes car à 15h30 au plus tard nous devons monter voir une laguna vraiment proche du camp à 4200m. Sauf que voilà première fois pour nous que nous marchions si haut en altitude. Que c’est difficile ! Cette impression de ne pas pouvoir respirer.Nous avons mis 2 heures pour atteindre cette laguna alors que si le chemin avait été hors altitude nous aurions mis 50 minutes tout au plus. Mais comme ils disent ici cette montée vale la pena ! Magnifique laguna avec la montagne et les glaciers qui s’y reflètent. Splendide ! Nous redescendons avec le couple d’Italiens, bien contents de retrouver le camp et pouvoir se reposer. A peine arrivé il est 18h nous prenons le goûter et à 19h le repas était servi. 20h nous nous sommes couchés et prêt à affronter une nuit de sommeil avec des températures glaciales.

 

Malheureusement la nuit de sommeil n’a pas été comme je l’espérais puisque j’ai été malade toute la nuit et je n’ai pu me reposer qu’une heure et demie … Mais ce n’est pas grave, comme on dit ça fait des souvenirs !

Le lendemain, levés à 5h du matin, petit déjeuner à 5h30 et départ à 6h pour rejoindre le passage le plus haut de ce trek à savoir le col du Salkantay à 4600 mètres d’altitude. Ça aura été long et laborieux notamment à cause de la courte nuit de sommeil. Mais  on l’a fait !!! Nous avons pu voir encore une fois des paysages magnifiques, des montagnes enneigées tout ça sous un splendide soleil. Nous prenons le déjeuner une heure et demie après avoir passé le col en plein milieu d’une vallée et nous repartons direction le 2nd campement. Après avoir passé le col les deux autres jours n’ont été que descentes. Nous avons visité lors de notre troisième nuit,  une finca de café tenu par le responsable de l’hostel. Qu’il est bon de boire un bon café avant de partir pour le dernier jour de randonnée… Et quel jour nous étions tellement en forme tous les 4 que nous avons doublé tous les groupes en trek également. 1h30 de montée au lieux de 3h, et la descente nous l’avons fait un courant. Nous sommes donc arrivés très tôt à Hydroelectricas, l’endroit où nous devions prendre le train pour rejoindre la ville d’Aguas Calientes. Nous avons passé le temps à jouer aux cartes avec notre guide.

Arrivés à Aguas calientes dans un super hôtel, nous avons profité de la douche chaude et fait une sieste bien méritée ! Nous retrouvons notre Guide et le couple d’Italiens au restaurant le soir pour qu’on ait le programme du lendemain qui est la visite du Machu Picchu !!! Levés à 4h du matin pour un petit déjeuner à 4h30 car il fallait qu’on soit dans la looooongue file d’attente du bus pour monter au machu picchu à 5h10. Les départs des bus (25 en tout) commencent à 5h30. A 4h du matin, les gens font déjà la queue pour être les premiers sur le site. Nous serons également partis les premiers à partir et pourtant il y avait déjà une file d’attente monstrueuse en arrivant à l’entrée du site. On se serait cru à Disneyland ! Nous entrons cependant relativement vite dans le site. Après un petit quart d’heure de marches à grimper nous y sommes au Machu Picchu !! Et quel endroit ! On a beau le voir et le revoir en photos, reportages, vidéos … ça restera quand même l’un de nos plus beaux souvenirs ! Le site est très bien conservés et les paysages au alentour sont exceptionnels. On n’en dira pas plus, il faut y aller pour savoir ce qu’on a pu ressentir !

Après avoir passé plus de 6 heures sur le site c’est le moment de prendre la route pour retourner sur la ville de Cusco et faire nos adieux à cette capitale Inca. Nous laissons derrière nous un site merveilleux et un belle rencontre avec notre guide et ce couple d’italiens.

V&L