Après notre trek du Salkantay, il nous rester une dernière « petite balade » à faire au Pérou : le canyon de Colca.Pour rejoindre ce fameux canyon qui est au passage le second canyon le plus profond au monde (avant le canyon américain), il suffit de prendre un petit bus du terminal pour rejoindre la ville de Cabanaconde. Un voyage d’environ 6h avec un passage à près de 5000m d’altitude. Le tout dans un petit bus au confort sommaire. Mais la beauté des paysages font rapidement oublier la durée du voyage.

À notre arrivée, nous nous rendons dans l’hôtel déposer nos affaires pour faire un petit tour dans la ville. La ville est minuscule mais authentique. La plupart des touristes squattent un bar avec la connexion wifi (le seul du village).

Il y a différentes façon de visiter le canyon avec des itinéraires plus ou moins long. Nous concernant nous ferons 3 nuits /4 jours.

Jour 1 : Cabanaconde – Llahuar

Nous partons le premier jour à 4h30 du matin, sans petit déjeuner car la propriétaire de l’hôtel nous avait assuré qu’elle nous préparerait de quoi manger. Chose qui au réveil n’était plus le cas en nous annonçant qu’elle n’avait juste de quoi nous servir de l’eau chaude…. Rien de mieux pour nous mettre de bonne humeur. Mais nous sentions le coup venir et nous avions prévu le coup au cas où, en achetant de quoi déjeuner.

C’est bien énervé qu’on entame notre rando à la frontale. La raison de ce départ matinale est d’éviter la chaleur du Canyon et arriver tôt pour profiter des lieux à notre arrivée. Ce lieu est réputé pour voir des condors mais le seul que nous avons vu dormait encore paisiblement accrocher à la falaise. Après 4h de descente dans le canyon nous voila arrivés à l’hostel. La propriétaire est surprise de nous voir arrivés de Cabanaconde aussi tôt en marchant. Mais notre choix est payant car nous aurons pour nous seuls les bains chauds en bord de rivière affichant une eau à 39 degrés pendant plus de 4h avant l’arrivée massive d’autres randonneurs.

2eme jours : Llahuar – San Juan de Chucho

Le deuxième jours nous décidons de rejoindre de San Juan de Chucho en passant par Malata. Nous nous levons assez tôt, 5h du matin. Nous mettrons environ 3h30 pour rejoindre ce petit « village ». Les paysage sont sympas et nous apercevons l’oasis de Sangalle qui nous fait déjà de l’œil pour le 3ème jour.
Une fois arrivés, nous profitons de notre temps libre pour aller se balader au bord de la rivière, jouer aux cartes et lire un peu. Bref le pied quoi.

3eme jours : San Juan de Chucho – Oasis de Sangalle

Pour ne pas perdre le rythme des deux précédents jours, le lever se fait à 6h avec un départ a 7h. Nous mettrons à peine 2h pour rejoindre l’oasis, ce bout de paradis perdu en plein milieu du canyon.
Et quel bonheur comme le premier jour, nous arrivons les premiers à l’hostel Las Palmeras, et profitons ainsi de la piscine et du soleil. Nous vous recommandons vivement cet hostel, le lieu est paradisiaque.

4eme jour : Oasis de Sangalle – Cabanaconde

Ce dernier jour est synonyme de montée. Nous devons remonter les 1100m de dénivelé positif. Tous les groupes ayant choisi de faire le canyons avec des agences partent sur les coups de 5h sans petit déjeuner. Pour nous c’est lever 5h mais on prend le temps de manger deux énormes pancakes à la banane et à la confiture… Pas très digeste avant une belle montée. Le début de la montée se fait a la frontale, et rapidement nous rattrapons les premiers groupes. La montée est vraiment sympa, avec un chemin relativement simple et de superbe paysage et un beau lever de soleil. Il faut environ 3h pour rejoindre la fin du Sentier, nous mettrons 1h50. On aura rattraper tous les groupes, bref une bonne marche sportive qui fait du bien.

image

Nous prendrons le bus pour rentrer sur Arequipa à 9h30.

Ces quatre jours au milieu du canyon étaient vraiment sympa même si je l’avoue je m’attendais à quelque chose de vraiment spectaculaire. De plus le prix de l’entrée est vraiment pas donnée… D’ailleurs ce prix n’est vraiment pas justifié…c’est toujours un peu rageant de devoir débourser de grosse somme pour des simples randonnées en montagne. Mais c’est comme ça et ma foi on gardera quand même de très bons souvenirs et de beaux paysages de ce lieu.

Quelques conseils : partez tôt pour éviter la chaleur du canyon et le soleil de plomb qu’on ne peut éviter. De plus en partant tôt vous pourrez profiter tranquillement des bains thermaux, et de la piscine dans l’oasis avant l’arrivée de tous les groupes.
Vous lirez beaucoup de chose sur la possibilité de le faire seul ou non ! Un conseil partez par vos propre moyen. Les logements et les repas dans les hostels sont très bon marché.
Une seule chose prévoyez suffisamment d’eau ou des pastilles pour purifier l’eau si vous ne voulez pas porter trop de poids. Au fond du canyon l’eau est très chère.

V&L